Découvrez la collection de cartes à offrir aux Paranges co-créée entre Sophie Gidrol et la Fabrique à Sourires

On connaît le ruban rose, emblème d’ “Octobre rose”, la campagne communication qui a lieu tous les ans pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Mais on connaît moins le ruban rose et bleu, symbole du deuil périnatal, dont la Journée Mondiale a lieu tous les 15 Octobre. Je suis heureuse d’avoir collaboré avec Sophie Gidrol, palliatothérapeute, pour créer des cartes à l’aquarelle spéciales “Paranges” à cette occasion. 

Le ruban rose et bleu symbolise le deuil périnatal.

Fanja de la Fabrique à Sourires : “Bonjour Sophie, tu es palliotothérapeute. Peux-tu nous expliquer ton métier ?

J’accompagne les familles, les proches, durant la fin de vie et le deuil avec un véritable parcours personnalisé.

Sophie Gidrol, palliatothérapeute

F. : “Pourquoi la journée du 15 octobre est-elle particulière ?

Elle n’est pas importante : elle est primordiale ! Elle permet au grand public d’approcher un sujet sensible, qui n’est pas assez dévoilé, qui n’est pas assez dit, qui n’est pas assez expliqué, celui du deuil périnatal. 

F. : “Qu’est-ce que le deuil périnatal ?

Le deuil périnatal, c’est lorsque des parents perdent un enfant à partir de 22 semaines d’aménorrhée (ou SA), donc sans ses règles. Cela concerne tous les arrêts naturels de grossesse, les Morts Subites du Nourrisson (MSN), les enfants morts-nés… Toutes ces situations très complexes dont on n’imagine même pas l’existence avant d’y être confronté. 

F. : “Pourquoi est-ce un sujet qui te touche tout particulièrement ? “

Parce que dans tous les deuils, chaque chemin est très particulier. Mais le deuil périnatal a des conséquences sur le couple, sur la famille entière, avec souvent des enfants qui sont impactés de voir leurs parents, et de ne pas comprendre la situation. 

Et donc c’est pour ces raisons que le deuil périnatal me touche particulièrement. 

F. : “Comment montrer son soutien aux personnes ayant vécu un deuil périnatal ? “

Il y a des moyens très simples : 

  • se souvenir du prénom de l’enfant qu’ils ont perdu
  • envoyer des petits messages, notamment aux dates importantes (ex. premiers mois, anniver’ciels  – anniversaires de l’envol – ), pour dire “Cette journée, je pense bien à toi”, “De tout coeur avec toi” afin de montrer sa présence
  • ne pas dire des phrases maladroites : “Ce n’est pas grave, vous ne l’avez pas connu.e. “, “Vous allez refaire un autre enfant très vite. “ car ce n’est pas du tout aidant. Il vaut mieux plutôt se taire et faire parler le langage du cœur. Il faut être doux et délicat car c’est un véritable deuil
  • regarder les photos de l’enfant. 

L’idée est de permettre la parole de de déposer le chagrin des parents. 

>> A lire aussi l’article : “Deuil périnatal : 7 conseils pour accompagner les parents du tout petit” <<

F. : “Pourquoi avoir collaboré avec la Fabrique à Sourires pour réaliser des cartes pour les Paranges ?

Lorsqu’on est face à des parents qui vivent le deuil périnatal, on ne sait pas quoi dire. Et il est important de montrer sa présence, notamment aux dates importantes (premier mois après le décès, deuxième mois, les anniver’ciels, et toutes les fêtes familiales un peu difficiles pour les paranges – Fête des mères / pères, Noël… – )

Etant toutes les deux Mamanges, nous avons voulu collaborer ensemble pour créer des cartes à offrir pleines de délicatesse et de tendresse pour les paranges, en associant mes mots et les illustrations de la Fabrique à Sourires.

Sophie Gidrol et Fanja Sancéau de la Fabrique à Sourires ont co-créé des cartes de soutien pour les Paranges.

Ces cartes ont été présentées lors premier “Congrès international du deuil périnatal et de la fertilité” organisé par Linda Conchaudron, et nous espérons qu’elles seront utiles pour toutes les personnes qui souhaitent donner de la force et de l’amour à des paranges.

Si vous voulez contacter Sophie, n’hésitez pas à visiter son site internet : https://duntempsalautre.com/

et à la suivre sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/palliatotherapeute